Entretenir la sexualité conjugale

November 16, 2017

La sexualité conjugale est une source de plaisir mutuel et d'épanouissement. Quel que soit le couple, il peut exister en la matière des hauts et des bas. D'ailleurs, pour qu'un couple fonctionne, il n'est pas nécessaire que le pilier de la sexualité fonctionne lui aussi parfaitement. On aspire tous à ce qu'elle soit un vecteur d'épanouissement et de plaisir continuel mais les difficultés inhérentes à nos vies familiales et professionnelles, rendent difficile cet objectif. A cela s'ajoute les dispositions naturelles de l'un et de l'autre qui ne sont pas nécessairement bien coordonnées, nous avons tous notre propre rythme.
 
Le plus important est que le bilan entre le plaisir partagé et les difficultés inévitables de la vie en couple reste positif. Par plaisir partagé, je ne me limite pas à l'aspect purement sexuel. Chez un couple heureux, les sources de plaisir sont nombreuses et peuvent varier de la simple intention comme une caresse de tendresse aux intentions plus construites comme une sortie au théâtre.
 
Quand on ressent beaucoup de plaisir ensemble et peu de déplaisir, on se sent heureux et l'on a envie de rester ensemble. L'inverse induit au contraire un déséquilibre qui peut conduire à la séparation du couple.
 
Chercher à diminuer une source de déplaisir n'est donc pas un objectif en soi. Ce qui est important, se situe bien au niveau du rapport global entre le plaisir et de déplaisir. 
 
Pour qu'elle puisse pleinement s'exprimer, la sexualité n'a pas besoin d'être vécue dans un souci de performance. Etre à la 'hauteur', un bon amant ou une bonne amante ne correspond à rien dans l'absolu. 
 
En matière de sexualité ce qui est important c'est d'allier sensualité et sexualité dans un cadre de confiance, de respect mutuel et de jeu. Quand vous avez tous ces éléments, vous pouvez non seulement vivre pleinement votre sexualité mais aussi la faire évoluer. Je conçois l'existence des tabous notamment dans un cadre d'éduction rigide ou religieuse et il est extrêmement difficile d'aller s'y opposer quand ils sont ancrés profondément. Pour autant, si le couple réussit à passer cette difficulté grâce à la confiance et au respect mutuel que chacun a l'un pour l'autre, leur sexualité peut s'ouvrir vers des horizons qu'ils n'auraient pas soupçonnés au départ. Lorsqu'une telle chose arrive, le couple en trouve une force incroyable. 
 
Pour essayer de déverrouiller certains blocages, bon nombre de spécialistes affirment qu'il faut en parler. C'est théoriquement possible mais en général plutôt utopique car les blocages sexuels résultent avant tout d'un blocage d'expression et forcer une personne à parler de phantasmes ou de caresses intimes est le meilleur moyen de la bloquer encore plus. C'est là que les côtés ludiques et sensuels interviennent. Le côté ludique, quand la confiance et le respect mutuel sont présents, permet de désamorcer certains verrous. Je ne dis pas que c'est facile mais c'est possible et sur ce sujet, tout est affaire de dosage et d'envie. Le côté sensuel attise les pulsions naturelles, on pourrait le comparer à un verre de vin qui fait tourner un peu la tête et nous inhibe. Là aussi, quand un couple se connaît parfaitement, cela peut paraitre difficile et pourtant, il n'est pas rare, quand l'infidélité fait irruption au sein du couple, que le côté érotico-sensuel se révèle chez une personne à la plus grande surprise de son conjoint.
 
Faire l'amour n'est pas non-plus une affaire de performance. Notre société hyper-sexualisée ne nous aide pas sur ce sujet. L'acte sexuel est plus harmonieux quand il est vécu comme une source de plaisir qui peut ou non, déboucher sur une jouissance. Chez un couple, le but de sexualité est de faire l'amour c'est-à-dire de construire des liens intimes, d'échanger par l'intermédiaire des corps des fluides d'émotions et de ressentis. Il est donc important, et c'est là que la confiance et le respect jouent leur rôle, d'accepter l'autre tel qu'il est et que l'autre s'exprime tel qu'il est. Faire l'amour est la rencontre entre deux êtres dans un cheminement à la fois physique et spirituel. 
 
Je terminerai par la pornographie. Présente au quotidien partout, elle a tendance à altérer notre propre vision de l'amour. Sa définition première est «Représentation (sous forme d'écrits, de dessins, de peintures, de photos, de spectacles, etc.) de choses obscènes» . Si vous vous attachez à regarder la définition de l'obscénité, vous trouverez « Qui offense le bon goût, qui est choquant par son caractère inconvenant, son manque de pudeur, sa trivialité, sa crudité ». Pour ma part, je m'oppose profondément à cette définition. La pornographie commence là où le respect, la confiance et le jeu s'arrêtent. Elle constitue donc la limite entre 'faire l'amour' et 'avoir un rapport purement sexuel sans autres considérations'. Et d'ailleurs, les couples qui arrivent à faire avancer leur sexualité dans cet état d'union et de fusion partagées ouvrent des horizons qu'ils auraient pu qualifier au départ d'expressions pornographiques. En matière de sexualité, il n'y a pas de principes normatifs et directeurs. Chaque couple est donc particulier et chaque union correspond à un niveau d'expression harmonieuse dont les gammes restent toujours à construire.
 

 

 


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernier post

Aide à la parentalité : face à la colère

July 29, 2019

1/8
Please reload

Posts recents
Please reload

Recherche par Tags
Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic