Thérapie de couple - Enghien-les-Bains (95880)

Vous résidez à Enghien les bains (95880) dans le Val d'Oise, vous avez un problème dans votre couple et vous souhaitez consulter un conseiller ou un thérapeute conjugal mais vous ne savez pas en quoi cela consiste exactement : Comment ça se passe ? Combien ça coûte ? Voici quelques réponses pour vous éclairer.

Le déroulement d’une thérapie de couple

Lors de la première consultation et lorsque les deux partenaires acceptent de venir ensemble, ce qui n’est pas systématique,  chacun  s’exprime clairement sur les raisons qui l’amène. Ce premier rendez-vous est en général gratuit. 
En général, chacun arrive avec ses reproches et critiques envers l’autre qui peuvent trouver leur origine dans un mal être général qui s’est installé au fil du temps ou un événement particulier (l'infidélité par exemple). 


De par sa position neutre et bienveillante, le conseiller conjugal explique qu'ils sont ici ensemble pour donner un sens à la crise. 


Dans la thérapie de couple, il n’est donc pas question de se plaindre mais de redevenir actif au sein de son couple et d’exprimer clairement ce qu'on veut vraiment ou ce que l’on attend de l’autre. 


Ce travail parfois lourd et délicat permet  à chaque partenaire de trouver un objectif commun afin de créer une nouvelle dynamique dans le couple (retrouver une sexualité épanouie, renouer le dialogue, reprendre une vie de couple même s’il y a les enfants..) ou de décider d’une issue inéluctable mais comprise (séparation, divorce).


Dans certaines situations, le travail thérapeutique est impossible à lancer rapidement car il faut  rétablir un dialogue entre les deux partenaires,  transformer les reproches en demandes.  Cela se produit quand chacun reste campé sur sa position sans laisser une possibilité d’ouvrir le débat. L’un dit  «On est parvenu à un point de non-retour mais je veux que la situation s’arrange. » alors que l'autre dit : «Je n’arrête pas de lui dire que je veux que l’on se sépare,  il/elle m’insupporte ». 

Hommes et femmes des ressentis bien différents

En étant médiateur, le thérapeute se doit de créer une relation intime avec chacun des partenaires tout particulièrement avec le sexe opposé car pour une femme car c'est beaucoup moins naturel pour eux d’'intimité et d’émotions avec un homme et vice versa. 


Le plus compliqué à faire comprendre en général est que les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes type d’attentes et de besoin au sein d’un couple. Le thérapeute n'étant ni dans le jugement ni dans l'intrusion, il doit trouver les leviers de communication afin de permettre à chacun de s’exprimer et de se faire comprendre par l’autre. A ce propos, au fil des séances, il n’est pas rare que chacun s'étonne de découvrir ce que l'autre éprouve, pense et s'imagine

 

Les femmes sont souvent stupéfaites de la qualité émotionnelle des propos de leur compagnon, qui verbalise, auprès du thérapeute, des choses qu'il n'avait jamais exprimées.


Les hommes entendent mieux la souffrance authentique de leur femme et moins les reproches. 

Les thérapies conjugales sont-elles efficaces ?

A partir du moment où le couple entreprend un démarche de consultation d'un thérapeute, c'est qu'ils ont envie de trouver une issue à leur situation de crise. Ce consensus constitue déjà la moitié du travail. 


Le thérapeute conjugal peut encourager ses patients à prendre le temps d'aménager des rencontres en tête à tête pour recréer un lien d'intimité. En cas de dispute, il les incite à répéter les mots que l'autre prononce et à prendre du recul afin de leur permettre d'entrer dans l'univers intérieur de l'autre et de s'ouvrir à son point de vue. 


Dans le cas de couples qui ont rompu avec leur sexualité, non pas parce qu'ils n'en ont pas envie, mais parce qu'aucun des deux ne parvient plus à se réaliser avec l’autre sur ce sujet, la thérapie peut être très bénéfique pour essayer d’en trouver les causes et d’entrevoir les solutions.

 Quel est le rythme d’une thérapie de couple ?

La première séance est en général informelle, il s’agit d’une prise de contact et d’un premier avis. Elle permet de qualifier le problème du couple et éventuellement les orienter vers un professionnel plus qualifié pour traiter la situation. C’est pour cette raison qu’elle est en générale gratuite.


En quatre trois maximum, si une véritable collaboration s’installe entre le couple et le thérapeute, c'est plutôt bon signe. 
 Parfois, la thérapie échoue quand la crise est trop profonde et est allé trop loin au point de rendre impossible toute cicatrisation. Cela ce produit généralement quand l'un des deux est devenu trop différent et désire quelque chose que l'autre ne peut plus lui donne ou qu’un événement particulier et inacceptable est arrivé (car de l’infidélité par exemple ou de la violence au sein du couple). 


C’est aussi assez fréquent quand il n’y a qu’un seul des conjoints qui se déplacent, l’autre estimant que la thérapie de couple est inutile. En général ce sont les femmes qui font la première démarche de rencontrer un conseiller conjugal alors que les hommes sont plutôt en retrait. Depuis quelques années, les hommes se montrent cependant plus demandeurs.