Thérapie de couple

Prévention et dépassements des difficultés

La vie de couple peut paraître à la fois rassurante et compliquée, stimulante et frustrante, fragile et solide, tranquille et imprévisible. Le couple n'est pas une structure immobile et les crises sont des événements normaux et presque structurels d'une vie de couple. Ces crises participent à son évolution quand elles sont comprises, partagées et acceptées mais seulement à certaines conditions et dans le cas contraire, elles peuvent être destructrices. Dans une relation, les crises sérieuses marquent en général la fin d’un cycle. 

 

Vous vivez actuellement une situation de crise. Au plus fort de la crise, ne prenez pas de décision hâtive qui engage l'avenir de votre couple et soyez certain(es) que le temps est votre meilleur allié. C'est avec lui que vous pourrez essayer de comprendre ce qui est à l'origine du déséquilibre de votre couple et ce déséquilibre est rarement lié à la cause que vous voyez aujourd'hui comme une évidence mais plutôt à des causes beaucoup plus profondes.

 

Ces causes profondes représentent la plus grande part (environ les 6/7) de l’iceberg des origines de la crise. C'est justement parce qu'elles sont cachées, que le brouillard est dense, que leur prise de conscience nécessite à la fois un travail long et fastidieux mais tellement intéressant ! 

​​

Pour vous donner des pistes de réflexion, le comportement de votre conjoint et de vous-même au sein de votre couple est régi par tout ce qui a été vécu, ressenti, subi, pensé depuis votre plus jeune âge et qui reste emmagasiné à la fois dans votre inconscient et dans votre conscient. Le couple n'est, en fin de compte, que le produit de deux individualités différentes, ayant eu deux histoires différentes et qui doivent fonctionner, idéalement, à l'unisson.

 

Beaucoup de couples vont mal tout simplement parce que les époux gardent en eux des  souffrances émotionnelles, psychiques, morales dont ils ont un souvenir conscient ou refoulé dans l’inconscient et qui occasionnent des difficultés relationnelles entre eux. 

 

Pour illustrer mes propos : on constate bien souvent que dans le cas des relations extra-conjugales, le couple s'était fragilisé avant l'écart par exemple en s'installant dans une routine monotone ou trop feutrée correspondant à l'un des deux modèles parentaux ou dans un manque de disponibilité de l'un des partenaires selon les préceptes de sa propre éducation, ou encore en instaurant une relation où l'un se sent dévalorisé, voire rejeté ravivant ainsi une souffrance antérieure qu'il essaie d'annihiler dans le cadre d'une nouvelle relation plutôt que d'y faire face. 

 

Dans ce cas de figure, se limiter à ne traiter que la relation extra-conjugale par une approche purement morale et sociétale serait donc une erreur et ne pourrait solutionner quoi que ce soit. 

Dans le cas des crises conjugales, l'un des enjeux est donc de comprendre l'évolution du couple dans une vision individualiste afin de l'améliorer dans une vision d'ensemble. 

 

Chaque cas est unique et le vôtre tout autant. Globalement, les objectifs que vous devez vous fixer sont à la fois de comprendre ce qui a amené cette situation de crise non pour se faire des reproches, mais pour cicatriser, renouer la confiance et la vie relationnelle.

Soyez certain(es) que dans une crise sérieuse chacun porte, comme un boulet, son sac empoisonné. Vider ce sac n'est pas un objectif en soi, le pardon non plus d'ailleurs. La première étape est celle de la compréhension pour permettre la cicatrisation de ce qui a été blessé (l'amour propre, la confiance en soi et en l'autre, le lien amoureux, etc).

Cela se fait pas à pas,  souvent en modifiant le fonctionnement du couple, ses bases structurelles et la qualité relationnelle des conjoints. 

 

Pour vous aider, vous pouvez solliciter l'aide d'un conseiller conjugal, d'un psychothérapeute pour une approche plus individualisée ou un thérapeute de couple.

Les principaux thèmes abordés dans le cadre des crises conjugales sont :

  • l'infidélité

  • les difficultés de communication

  • la jalousie sclérosante

  • la solitude au sein du couple ou l'isolement

  • les relations sexuelles

  • le manque de reconnaissance

  • les difficultés affectives

  • les difficultés conjoncturelles :  chômage, longue maladie, perte de revenus

  • l'éducation des enfants et les relations parents-enfants

  • l'influence de la belle famille au sein du couple

  • les conflits conjugaux, la rupture amoureuse et la séparation .

  • la rupture amoureuse ou la séparation décidée

  • le problème de fécondité, la stérilité,

  • le rapport des époux pendant la grossesse

  • les relations homosexuelles

  • les violences conjugales et la perversion narcissique

  • l'influence des addictions (alcool, drogues...)...