Eviter les blocages

Que faire pour éviter les crises et les conflits ne deviennent des blocages ?

Ou comment apprendre à vivre en couple tout en acceptant ses différences et ses désaccords ? Tout simplement en faisant la part des choses entre ce qui est de l'ordre des problèmes solubles et en mettant l'accent sur le devenir du couple et son projet de vie.  

Les problèmes tournent en général autour des thématiques majeurs suivantes :

- Les difficultés financières ou matérielles

- L'éducation des enfants ou un problème particulier avec l'un de ses enfants

- Le poids de la belle-famille dans la structure du couple

- La sexualité

- L'addiction et/ou la violence conjugale

Face à une situation conflictuelle, les hommes et les femmes ont des sensibilités différentes et des manières différentes de réagir. Pour les crises les plus graves, leurs considérations de résolution sont bien souvent en désaccord  du fait qu'elle se situent dans les champs d'expression non basées sur la sensibilité de l'autre mais sur soi-même. En un premier temps, il est au minimum, nécessaire d'établir un dialogue le plus harmonieux possible pour que les partenaires puissent s'exprimer librement en blessant le moins possible l'autre et éviter ainsi des positions retranchées où chacun campe sur ses positions sans qu'aucune solution ou compromis n'ait pu être exprimée.

Voici quelques règles simples pour établir une discussion harmonieuse : 

  1. Baisser le ton et discuter en douceur. Si vous sentez que la moutarde vous monte au nez, essayer de vous calmer quitte à reporter la discussion à plus tard. Il en est de même si vous constatez que l'autre s'énerve. Rien ne sert d'établir une communication dans les cris, et les larmes. Au mieux, votre réaction  pourra désarçonner l'autre qui ira alors dans votre sens pour vous calmer mais rien n'aura été solutionné. Gardez la tête froide et évitez les expressions à l'emporte pièce comme "J'ai ai marre","Tu me prends la tête", etc.

  2. Sachez communiquer et prendre de la hauteur. Ce n'est pas un match où l'un de vous doit sortir vainqueur mais où le couple doit gagner. Ne perdez pas de vue l'effet du boomerang qui est presque systématique. Si vous critiquez, vous risquez de l'être aussi. S vous êtes sarcastique, l'autre le sera aussi. Ne coupez pas la parole à votre partenaire, l'écoute est primordiale pour résoudre tout conflit.

  3. Donnez du sens à votre discussion. Communiquez sur vos besoins, vos désirs, vos attentes. Privilégier le "JE" au "TU". "Quand tu as fais ..., cela m'a terriblement affectée..." par exemple à la place de "Jamais tu aurais du faire ça maintenant tu vas le payer !"

  4. Allez-y pas à pas, lors des crises conjugales profondes, il y a des sujets qui peuvent être abordés dès le départ et d'autres sources de mésententes permanentes. Ces derniers sont de deux types, soit ils ne remettent pas en jeu l''équilibre du couple et il vaut mieux alors vivre avec, soit ils constituent un blocage important au sein du couple. Dans ces conditions, il est préférable de ne pas essayer de les aborder dès la première discussion. Attendez qu'il y ait déjà eu certaines avancées.

  5. Essayez d'avoir la meilleure bienveillance ou tendresse possible. Regardez votre conjoint dans les yeux, touchez-le. Parlez en termes les plus positifs possibles. Je sais qu'en situation de crise, avoir une telle attitude peut vous paraître complément utopique alors que vous portez un sac à venin si lourd que votre seul soulagement immédiat serait de lui envoyer en pleine tête. Et pourtant, soyez certain(e) d'une chose, vos problèmes ne pourront trouver de solution que lorsqu'une certaine accalmie voire harmonie sera revenue au sein du couple.

  6. Si vous tenez absolument à vider votre sac, faites le pendant 15 minutes et proposez à l'autre de faire pareil. Ne donnez votre avis que si votre partenaire le demande. A défaut de comprendre une position, exprimez le fait que vous l'avez entendue. Gardez toujours en tête qu'il existe des différences de perception importantes entre l'homme et la femme face à une même problématique ou situation.

  7. Enfin, prenez la pleine responsabilité de vos dires, n'en rajoutez donc pas. N'accusez pas l'autre à tort rien que pour le plaisir de le titiller. Ne faites pas d'amalgame et n'essayez par de résoudre tous vos points de désaccord en une fois. A chaque jour suffit sa peine...

Essayez déjà par vous même de renouer la communication constructive avec votre conjoint mais si cela vous paraît trop difficile, si vos discussions restent stériles alors faites-vous accompagner par un thérapeute de couple ou conjugal. Par son regard extérieur et sa neutralité, il pourra vous aider à faire le point sur vos points de désaccord et à avancer sur le chemin de la réconciliation.    

 

.