Le couple : dépasser les tensions pour évoluer

February 5, 2018

Le couple est une occasion de transformation individuelle significative si on veut bien accepter les frictions, les tensions comme une occasion de prise de conscience, de transformation et non pas comme des accidents et des moments de remise en cause.

 

Au sein d’un couple, mais cela vaut aussi ailleurs, la plupart des crises viennent des tensions que nous vivons à l’intérieur de soi et que nous n’avons pas pacifiées. 

Je vous les rappelle dans ce post.

 

Avoir Raison :

L’une des tensions parmi les plus communes mais aussi la plus importante, consiste à penser que nous devons avoir RAISON.  Cette ‘faculté’ nous est  ‘offerte’ dès notre plus jeune âge. En tant qu’enfant nous avons appris à écouter l’adulte qui ‘A RAISON’, en tant qu’étudiant, on nous a enseigné qu’il fallait ‘AVOIR RAISON’ pour progresser dans la vie, puis plus tard les décideurs embrassent un métier où le plus chanceux qui "A RAISON’ exerce un pouvoir sur les autres qui le subissent.

 

Nous reconduisons avec force ce schéma qui cultive ou afflige notre égo, tantôt bourreau , tantôt victime car bien entendu derrière le ‘AVOIR RAISON’, se cache aussi le ’AVOIR TORT’.

 

Ainsi nous aimons argumenter, contredire et imposer notre point de vue sans nous rendre compte que cette prétention d’avoir raison dénature l’essence même de la communication qui consiste non seulement  en un partage d’idées sur un plan égalitaire mais aussi en la reconnaissance de la différence de chacun.

 

Comme le disait Marshall Rosenberg , psychologue américain né le 6 octobre 1934 et  créateur du processus de communication appelé ‘Communication Non Violente’, « il faut faire le choix entre Etre Heureux ou Avoir Raison ».

 

Ce n’est pourtant pas très confortable surtout quand on est «pris» dans une situation qui nous dérange, quand notre égo est mis à l’épreuve, il s’agit donc d’un travail de tous les jours. 

 

Mais le couple est une relation d’éveil, une relation aimante qui puise sa vitalité dans des liens plus profonds. Notre attitude à vouloir avoir raison détruit peu à peu l’unité du couple car il nous éloigne de notre enchantement d’être ensemble et du rapport à l’autre. Elle transforme peu à peu la relation de cœur du début  et pour laquelle les conjoints se sont unis en un jeu de pouvoir ‘Dominant/Dominé’ qui ne laisse place qu’aux non-dits et aux frustrations.

 

Apprendre à écouter

 

L'enjeu principal du couple c’est l’Ecoute. L’écoute se témoigne, elle ne s’impose pas. C’est  un état d’être, c’est une attitude de cœur qu’il n’est pas aisé d’avoir en cas de désaccord. Qu’il est difficile de tenir une discussion pendant 5 minutes sans exprimer un ‘OUI MAIS…’ ou  ‘TU DEVRAIS’, ou ‘C’est PAS SI GRAVE’… Juger, conseiller, consoler, interpréter, minimiser si toutes ces attitudes partent d’un bon sentiment, elles ne sont pas, in fine, de l’écoute. L’écoute est notre faculté à rejoindre l’autre là où il est et non là où nous aimerions qu’il soit.

 

Bien entendu cela ne veut pas dire que donner son point de vue ou son avis n’est pas une attitude constructive mais ce n’est pas de l’écoute et bien souvent la personne qui se sent écoutée, rejointe dans son ressenti, trouvera d’elle-même les ressources intérieures pour résoudre son problème. Les thérapeutes connaissent bien cette faculté humaine.

 

Etre autonome

 

Pas mal de couples se créent ensemble pour compenser un manque, avoir une  sécurité affective ou autre. Dans ces conditions, il n’est pas rare qu’un des conjoints ou les deux s’appuient sur l’autre comme sur des béquilles. Les attentes sont en général liées aux besoins de reconnaissance, de valorisation, de protection et même d’amour. Elles peuvent être parfois si fortes, qu’elles en deviennent pesantes au point que les béquilles se rompent.

 

L’autonomie réside déjà dans le fait que chaque conjoint doit prendre l’initiative de baisser ses propres tensions internes afin de pas les déverser sur l’autre. Les couples qui y arrivent ont un pouvoir de rayonnement si fort que tout leur écosystème et notamment leur famille en bénéficie.

 

L’autonomie c’est aussi de savoir demander de l’aide à l’autre pour traverser certaines épreuves, pour ses fragilités. Il est donc extrêmement important de faire preuve de sincérité, de clarté et d’alignement avec soi-même pour comprendre ses propres besoins et pouvoir en discuter librement avec l’autre. Il ne s’agit pas d’imposer à l’autre un état de fait, une blessure du passé mais de se montrer dans un état d’être que l’autre pourra comprendre et ressentir.

C’est aussi pour cette raison que le couple n’est pas du ‘coconnage’, ni un long fleuve tranquille mais une aventure de tous les jours qui demande vigilance, attention, respect, écoute et solidarité.

 

Le couple est un formidable ‘outil’ pour transformer nos habitudes et aller vers la plénitude et la paix intérieure. Il est l’occasion à chacun de cultiver une vie intime, aimante et amoureuse sur le long terme.

 

Etre capable de se tenir débout seul et s’unir à un autre non pas pour compenser ses propres manques mais pour honorer la vie, le vivant qui est en chacun de nous et pour faire de la joie d’être ensemble le véritable enjeu du couple.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernier post

Aide à la parentalité : face à la colère

July 29, 2019

1/8
Please reload

Posts recents
Please reload

Recherche par Tags
Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic