La dérive des continents et…l’attachement au sein du couple !

July 15, 2020

Comment fonctionne la dérive des continents au sein du couple ?

 

Chacun, comme la Terre où nous vivons est entrainé dans son mouvement naturel. A l’instar des plaques tectoniques qui constituent la surface de notre planète et qui bougent les unes par rapport aux autres, en moyenne de quelques centimètres par an, chaque partenaire du couple peut évoluer, dans un mouvement continu et lent, en s’éloignant de l’autre. Trop de rapprochement peut produire une collusion, alors que trop s’éloigner d’une manière régulière, produit un effet de distanciation qui finit par déliter le couple et ses liens.

 

Qu’est ce qui fait que souvent on s’éloigne, lentement, inexorablement, dans un mouvement continu et presque inconscient ?

 

Connaître l’évolution naturelle de l’attachement est fondamental pour comprendre le fonctionnement de ce système complexe et si naturel qu’est le couple et les interactions entre ses différents composants : le système de valeurs, les attentes, les envies, les besoins, les peurs, les frustrations, les croyances, le vécu, l’héritage transgénérationnel…

Aujourd’hui nous abordons la question essentielle de l’attachement qui détermine le comportement rapprochement/éloignement au sein du couple.

 

Les 4 styles d’attachement selon John Bowlby

 

1/ L’attachement sécure

Avec cet attachement les adultes de cette catégorie se sentent plus satisfaits en vivant leur relation. Le couple est vu comme une zone sûre. On s’autorise à explorer le monde à deux tout en étant autonome, dans une volonté de partage et d’unisson. On parle alors de « saine dépendance ».  Ce comportement positif avec le partenaire crée un sentiment de sécurité et de connexion. On est à la juste distance pour se déployer seul et à deux dans un espace sécurisé et bienfaisant.

 

2/ L’attachement anxieux

Cela se reconnait quand les relations sont une source de stress plus que de plaisir. On accorde certes des démonstrations de son amour, mais sans investir réellement la relation de tout son être, on reste sur la réserve par peur de ne pas être aimé-e pour ce qu’on est, de ne pas être à la hauteur, d’être abandonné-e… Cette peur est inconsciente le plus souvent.

Ce qui crée des comportements répétitifs d’attentes et de reproches, et engendre de la frustration. S’ensuit un jeu de fuite et de poursuite où on peut être tour à tour le « persecuteur-trice » ou la « victime ». Le couple devient un espace de dépendance qui se manifeste dans les extrêmes du rapprochement ou de la distanciation.

 

3/ L’attachement évitant

Fuir, fuir, fuir, dès que les choses commencent à devenir sérieuses. On garde une distance émotionnelle avec son partenaire. On se concentre essentiellement sur soi, quitte à passer pour egocentrique et froid-e. La grande crainte est d’être étouffé-e et coincé-e dans une relation, et donc on préfère s’isoler pour rompre toute dépendance. On rejette l’amour des autres s’il est trop débordant ou  on le conditionne à des règles strictes pour ne pas se sentir menacé.

 

4/ L’attachement ambivalent

On est en plein paradoxe : on ressent l’envie d’être avec l’autre tout en ayant envie d’être seul aussi. On a besoin de proximité, de lien et en même temps on crée de la distance émotionnelle. On alterne entre la peur et l’élan. On exprime ses émotions et on les met à distance. Le risque c’est de vivre des situations de panique car les deux pôles peuvent se superposer de temps en temps ce qui engendre de la confusion interne. Le risque de cet attachement c’est de s’engouffrer dans des relations malsaines, ponctuées de coups de théâtre et de se sentir en décalage l’un par rapport à l’autre comme si on avait envie des mêmes choses mais pas au même moment.

 

Le couple est un espace où se jouent des enjeux de réparation et de répétition de schémas connus et craints, tout comme il peut être un espace où se déployer pleinement ses ailes et accéder au plaisir d’être connecté à soi et à l’autre en toute sécurité affective et émotionnelle. La thérapie de couple ou encore mieux la cothérapie de couple (un couple de thérapeutes accompagne un couple) est une modalité qui permet de prendre conscience de certains mécanismes entravants et de restaurer cette sécurité qui change la qualité de nos relations et donc de notre vie.

 


Nicole

 


 

.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernier post

Un couple à la rencontre d’un couple

July 30, 2020

1/10
Please reload

Posts recents
Please reload

Recherche par Tags
Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic